Variations autour de Melaka

Melaka. L’une des villes incontournables en Malaisie et toute en variations : variations culinaires, variations architecturales, variations d’ambiances.

On comprend vite, en arrivant à Melaka, que le cœur de l’action de passe dans le quartier chinois récemment classé par l’UNESCO. C’est dans ces rues que nos posons nos sacs et que nous profitons de l’atmosphère en toute quiétude. D’abord, la découverte de Jonker Street et de son marché nocturne : vêtements, objets d’art, lieux de vie et bars font fourmiller l’artère la plus typique de Melaka. Mais surtout, la street food y est reine : au croisement des cultures, elle mêle saveurs malaises, chinoises, indiennes, pakistanaises ou portugaises et parfume de mille couleurs l’air des rues.

On comprend la richesse de Melaka en écoutant son histoire : port de haute importance en Asie du Sud Est depuis des siècles, elle est tour à tour visitée et modelée par les portugais, les hollandais et les britanniques. Une forte immigration chinoise et indienne complète le tableau et apporte sa touche à l’architecture de la ville. Temples, cimetières multi-culturels, on n’en finit pas de découvrir.

Et pourtant, si Melaka s’agite parfois et attire multitude de singapouriens venus se réveiller les papilles, on y bulle aussi. Si nous avions prévu d’y rester 3 jours, nous prolongeons une fois, puis deux, notre séjour. Jusqu’à y rester une semaine complète, pépères. Bon, en vrai j’avais un gros rhume et j’étais clouée au lit, donc on s’est pas pressés. Les verres au soleil au bord de la rivière et les petits plats de Melaka m’ont guéris.
On en profite aussi pour admirer les formidables « trishaw », kitchissimes, et pour aller voir James Bond au cinéma.

Quelques vidéos pour vous Melakambiancer ! (6 vidéos à suivre)

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *